Radar chantier

Afin d’assurer un contr^ole des vitesses adapté aux zones de chantier où les limitations de vitesse sont rarement respectées, une expérimentation de radars semi-fixes est lancée depuis le mois de mars 2012 à la fois sur le réseau routier national et sur le réseau autoroutier concédé. Elle a pour objet le test de 2 modèles de radar sur le réseau routier national et le réseau autoroutier concédé.

Radar-chantier

Ces dispositifs sont déplacables afin de suivre l’évolution d’un chantier ou d’être déplacés sur différentes zones de travaux, et disposent d’une autonomie en batteries d’une semaine. Ils sont signalés par un panonceau << Contr^ole radar >> associé à la signalisation du chantier.

L’expérimentation va durer jusqu’au mois de septembre. Durant l’expérimentation, les infractions relevées ne donneront pas lieu à l’envoi de contraventions dans la mesure où les équipements ne seront pas reliés au centre national de traitement à Rennes. Sur la base des résultats en termes de sécurité routière des usagers ainsi que des agents de chantier, le prochain CISR pourrait décider le lancement d’un marché de déploiement national.

Sur la base des résultats en termes de sécurité routière des usagers ainsi que des agents de chantier, le prochain CISR pourrait décider le lancement d’un marché de déploiement national.

Radar chantier

Radar chantier honte