Skoda Octavia Combi RS : déménageur express !

Comment concilier volume de chargement et plaisir de conduite ? Qui ne s’est jamais posé cette question ? Qui n’a jamais souhaité emmener famille et enfants en vacances dans un engin capable de donner une lecon à bien des sportives ? Dès 1994, Audi a montré la voie gr^ace à la mythique RS2, un break développé avec l’aide de Porsche, sage en apparence mais cachant un tempérament de feu, bien aidé par son 5 cylindres turbo de 315 chevaux.

Skoda, marque d’origine tchèque créée en 1919 et intégrée au groupe Volkswagen depuis 1991, profite désormais du savoir-faire d’outre-Rhin, en proposant des véhicules fiables, bien équipés et bien finis, mais à un tarif inférieur à ceux des autres marques du groupe, stratégie oblige. Cependant, n’allez pas croire qu’il s’agisse là d’un sous-produit VW ! Notre Octavia Combi d’essai le prouve aisément, gr^ace à ses équipements dernier cri et sa très bonne finition.

essai-skoda-octavia-combi-RS-22

Le style extérieur est enfin séduisant, avec des lignes tendues et modernes, sublimées par la teinte “Bleu Racing” de notre modèle d’essai. Les phares avant à fond noir et les feux arrières à LED formant la lettre C donnent un coup de jeune à l’Octavia. La version RS offre de grandes jantes bicolores et quelques touches de sportivité bien senties et discrètes, telles que les deux sorties d’échappement ou les superbes baquets Recaro mi-cuir. Puisque nous sommes à l’intérieur, profitons-en pour citer les décorations type fibre de carbone et la présentation moderne. Le rétro-éclairage vert des boutons (couleur de la marque) est original et permet d’égayer l’intérieur de nuit.

essai-skoda-octavia-combi-RS-37

L’habitabilité réjouira les familles et les amateurs de sports de loisir, avec une capacité de chargement digne d’un avion cargo. En effet, la soute engloutira vos 610 litres de bagages et jusqu’à 1740 litres lorsque l’on rabat la banquette (en un tour de main gr^ace aux manettes situées de part et d’autre du coffre) ! Idéal pour transporter vélos et autres accessoires. Les passagers ne sont pas en reste, avec un espace aux jambes très appréciable, caractéristique des modèles de la marque tchèque (souvenez-vous des grandes jambes d’Adriana Karembeu dans la publicité pour la Superb, vaisseau amiral de Skoda).

essai-skoda-octavia-combi-RS-20

essai-skoda-octavia-combi-RS-32essai-skoda-octavia-combi-RS-32Quant au Spot TV de l’Octavia Combi RS, Skoda fait dans l’humour et le décalé, pour mieux “casser” son image trop sobre d’antan, et c’est une réussite, à voir d’urgence ci-dessous.

L’équipement de notre modèle d’essai symbolise à lui seul le renouveau de la marque. Le régulateur de vitesse, indispensable en ces temps de répression, est couplé à un régulateur de distance très efficace et intelligent. En effet, le véhicule ne pile pas bêtement lorsqu’un autre conducteur s’insère devant vous, mais régule progressivement. Si vous avez opté pour la bo^ite robotisée DSG, il freinera même jusqu’à l’arrêt complet dans les embouteillages.

essai-skoda-octavia-combi-RS-27

Reposant et sécurisant. Le grand écran central tactile offre une réactivité digne des derniers smartphones. Le GPS à modélisation 3D des b^atiments autorise même le zoom à deux doigts ! La navigation dans les menus est fluide et très instinctive. Plus besoin de passer des heures entières à potasser un manuel d’utilisation qui ferait passer “Guerre et Paix” pour un dépliant publicitaire !

essai-skoda-octavia-combi-RS-32

Trêve de bavardages, passons aux choses sérieuses. Après tout, nous sommes en présence de la version sportive de la gamme. 220 ch, une bo^ite DSG (en option à 1 500,00 EUR) ultra efficace, la fameuse plate-forme MQB commune à de nombreux modèles du groupe VW et un essieu arrière multi-bras, la fiche technique est alléchante. Cela de traduit immédiatement sur la route. Les accélérations sont franches, les rapports s’encha^inent en un éclair et sans rupture de couple gr^ace à la bo^ite à double embrayage et palettes au volant.

essai-skoda-octavia-combi-RS-34

Extrêmement efficace mais peut-être légèrement frustrant du point de vue des sensations, on en viendrait presque à souhaiter un léger à-coup au passage de rapport en mode sport, la rancon de la perfection ! L’Octavia étant une simple traction, le train avant est parfois légèrement débordé par la puissance, mais rien de dramatique, d’autant que le différentiel électronique veille au grain. La tenue de cap est impériale, avec un arrière soudé au sol, qui suit sans peine le rythme imposé par le conducteur pressé. Le poids et l’encombrement se font oublier, le break familial devient une vraie sportive. Son conducteur pourra profiter des excellentes performances dans un véhicule capable de transporter une armoire normande !

essai-skoda-octavia-combi-RS-24

essai-skoda-octavia-combi-RS-32Avec un tarif de base de 30 550,00 EUR pour la berline (31 650, 00 EUR pour la version break Combi), l’Octavia RS se place en concurrente sérieuse dans la catégorie des breaks sur-vitaminés. D’autant que le malus est contenu à 500,00 EUR gr^ace à des émissions de CO2 bien ma^itrisées et une consommation limitée à 6,2 litres aux 100km en cycle mixte.

essai-skoda-octavia-combi-RS-23

Pour les gros rouleurs, il est à noter que l’Octavia RS existe également en diesel, propulsée par un 2.0 TDI de 184 ch. La consommation chute alors à 4,6 litres aux 100 km, mais les performances s’en ressentent nettement. En effet, si la version essence effectue le 0 à 100 en seulement 6,8 secondes et atteint 245 km/h (sur circuit bien entendu), la version au carburant lourd doit se contenter de 8,1 secondes et 232 km/h. A notre sens, la version essence est celle qui symbolise au mieux le badge RS, synonyme de plaisir de conduite et de souplesse en usage courant. Le meilleur de la technologie allemande au service de la famille, mais aussi de la performance ! Ne vous laissez pas tromper par l’aspect sage de ce break, il risquerait bien de vous surprendre !

Texte, photos et essai : Alexandre Besancon

essai-skoda-octavia-combi-RS-26

essai-skoda-octavia-combi-RS-25

essai-skoda-octavia-combi-RS-29

essai-skoda-octavia-combi-RS-33

essai-skoda-octavia-combi-RS-35

essai-skoda-octavia-combi-RS-31

essai-skoda-octavia-combi-RS-36




  • Volkswagen



LES VOITURES


Share

About Author